ODJ - Episode 08

April 21, 2016

L’Agora

 

19 janvier 3305 :

 

 

 

Le Storm Seeker venait d’apponter avec Ochoa Terminal, le siège de Star Norse Union et QG des Jotunheim Raiders. Tous les transferts du Storm Seeker au Helheim se sont faits rapidement. Skjør est parti rendre compte à Elin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Elin : « Mon frère ! Bon retour parmi nous ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør : « Aaah la plus belle présidente de la galaxie. J’adore quand tu me reçois de cette manière. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu aurais au moins pu m’écrire pendant tout ce temps. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Désolé, frangine. Nous étions tous émerveillés devant le captivant spectacle qui s’offrait à nous là-bas. Nous avons quelques points à traiter. Nous devons voir Charlène qui doit attendre avec impatience pour avoir ses données scientifiques. Mais avant, je dois rencontrer un nouvel arrivant. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oui, un certain commandant Sidvidia semblait te chercher. Lorsque tu auras fini, il faudrait que tu te rendes à Darwin Estate. Il y a quelqu’un là-bas que je veux que tu vois. Tu comprendras une fois sur place. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Aucun problème. Je te laisse, alors. »

 

Il est parti rejoindre le Helheim et il a contacté le commandant Sidvidia. Ils se sont fixé un rendez-vous sur l’un des mondes glacés du système. Le Helheim s’est posé près d’une zone à geysers de glace, puis Sidvidia a rejoint sa position à bord de son T-6. Les deux vaisseaux ont alors fait une petite promenade dans un immense canyon pour discuter.

 

Skjør lui a expliqué la vie chez les Nordiques, et les JR. Puis il lui a posé quelques questions sur ses compétences, avant de le tester. Sidvidia était pilote depuis peu de temps, et il n’avait déjà aucune difficulté à naviguer. Skjør a déployé un Trident et il a demandé à la recrue de le toucher avec son laser minier. Et il a réussi, chose qui n’était pas facile. Skjør voyait que Sidvidia en voulait et qu’il avait assez de tripes pour se défendre. Alors ils se sont retrouvés sur un site d’extraction de ressources pour chasser ensemble. Sidvidia pilotait son Cobra Mk III pour le combat. Son appareil n’était pas très performant, mais il savait le piloter. Skjør quant à lui, l’a accompagné à bord du Black Manta, son propre Cobra Mk III.

 

 

 

Les forces de sécurité de S.N.U. étaient présentes et les pirates vivaient un cauchemar. Sidvidia n’avait pas l’habitude de voler en escadrille, mais il se débrouillait très bien. Skjør savait qu’il deviendrait rapidement un grand guerrier. Après les derniers tests,  Skjør a annoncé aux Jotunheim Raiders que Sidvidia faisait désormais partie de la famille, et ce dernier s’est installé bien confortablement à sa nouvelle base. Le Haut Commandement s’est occupé de lui comme d’un roi. Après tout, les Jotunheim Raiders représentaient le pilier de la faction.

 

Le Helheim s’est présenté au Bawman-Class Researcher. Lorsque Skjør est parti rendre visite à Charlène, elle était avec son fils au messe du mega-ship. La poulette attendait l’arrivée de Skjør avec impatience. La raison n’était pas uniquement son attirance personnelle envers lui, mais surtout la base de données bien chargée qu’il était censé lui apporter. Car bien que la femelle avait un grand appétit pour le guerrier, elle en avait tout autant pour le savoir, ou tout ce qui pouvait gonfler son cerveau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Charlène : « Regarde, Erik, c’est lui. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Erik : « C’est le Haut Commandeur DeimosReaper ?? Woaaaa trop cool ! »

 

Skjør s’est approché et s’est abaissé devant le garçon de 7 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bonjour petit homme, nous nous rencontrons enfin. Dis-moi, tu m’as l’air très fort ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Un jour je serais un grand guerrier aussi, comme Geyser ! Et aussi un grand pilote comme Fritz Barrera ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Hahaha ! Je n’en doute pas. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est vrai que vous avez 5000 ans ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est presque ça, à 1000 ans près. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’était comment le Moyen Âge ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Désolé mon cher, je n’ai pas vécu l'époque du Moyen Âge. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Erik, le Haut Commandeur est plus ancien. Tu devrais réviser un peu plus tes leçons d’histoire. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Quand est-ce que je pourrais visiter le Helheim ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Allez, ça suffit Erik. Tu poses trop de questions. » dit-elle en souriant. « Retourne dans nos quartiers, le Haut Commandeur et moi devons discuter. Je te rejoins tout à l’heure. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Mais mamaaaan ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Allez allez, on ne discute pas les ordres de sa mère. »

 

Le garçon est parti en soupirant. Skjør s’est redressé et il a tendu l’holo-disque à Charlène.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est un bon gamin. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je ne m’ennuie pas avec lui. Ce sont les données ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Absolument. Ça va faire beaucoup de travail à tes équipes. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Merci. Ça s’est bien passé ? »

 

Skjør lui a brièvement raconté comment s’était déroulé le voyage. Elle lui a annoncé que le BCR partirait récolter les ressources une fois les analyses terminées. Les projets de son équipe étaient lancés, et il y aurait peut être même une surprise pour Athéna 2.5. Le Haut Commandement allait devoir surveiller le signal du mega-ship pendant son voyage. Car il ne possédait aucun hangar, et aucune flotte ne pouvait l’escorter.

 

Charlène a proposé un verre à Skjør, mais il a gentiment refusé car il avait encore des choses sur le feu. Il est retourné à bord du Helheim, puis le vaisseau amiral s’est rendu à Darwin Estate.

 

 

 

 

Le vaisseau est entré dans l’un des corridors qui déployait un pont d’arrimage. L’installation ne possédait pas de hangar pour permettre à un vaisseau de cette taille de se poser. Elle était peuplée, mais ce n’était pas un lieu de passage important, au point d’établir une zone neutre.

 

 

 

Skjør a traversé l’accès seul. Lorsqu’il a atteint le hall, une seule personne l’attendait. Sa présence l’a figé et la porte du sas s’est refermée derrière lui. Il s’est dit qu’il ne pouvait pas fuir ce qui l’attendait, et qu’Elin l’avait encore bien eu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Janet : « Bonjour, Skjør. » dit-elle avec timidité.

 

Il s’est approché d’elle prudemment, le souffle presque coupé, car il était curieux de savoir ce qu’elle faisait là. Il se demandait également si ce n’était pas une illusion, ou un rêve. Il a posé sa main contre l’épaule de Janet, et quand il a vu que ce n’était pas un hologramme, il l’a enlacée. Janet a perdu tout son stresse sur le moment. Ils ne voulaient plus se lâcher, et ils savouraient ce précieux moment. Ni l’un ni l’autre n’avait besoin de prononcer le moindre mot, car ils ressentaient la même chose. Au bout de quelques secondes, ils se sont démêlés pour s’admirer. Skjør avait encore du mal à croire qu’elle se trouvait juste devant lui, qu’il pouvait la toucher, sentir son parfum, entendre le son de sa voix, et admirer ses yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je sais que tu m’en veux… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Quoi ?? » demanda-t-il en lui coupant la parole. « Nonnonnonnon. Je ne t’en veux pas voyons. Je suis le seul à blâmer. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On a commit des erreurs l’un comme l’autre. Nous avons des choses à nous dire depuis quelques temps, alors je pense que c’est le moment. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est vrai. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Je veux dire que nous savons très bien quel lien nous uni. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Nous devons parler, alors je vais commencer. Depuis que je te connais, et que nous travaillons ensemble, je n’ai jamais été aussi épanouie. Avec toi, et l’équipage, je me sens tellement bien. Je n’avais pas l’habitude d’une telle vie, et je ne pouvais pas rêver mieux. Nous sommes devenus très proches, et j’avais peur que tout ça disparaisse pour toujours. Alors j’ai préféré fuir, car je sais que je ne supporterais pas de voir tout ce qu’on a construit ensemble s’écrouler. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Alors tu n’es pas partie à cause de la mission que je vous ai donnée, à Sarah et toi ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Il y a un peu de ça aussi. J’ai compris ce que tu voulais faire, tu voulais nous réconcilier. Mais ce n’était pas nécessaire, et ça ne m’a pas fait plaisir que tu ais pensé nous gérer comme des enfants. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu étais têtue, et tu sais que je ne supporte pas de voir des conflits au sein de mon équipage… Je le cachais aux autres, mais tout ce temps passé sans toi était difficile. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Chaque seconde passée sans vous tous a été très difficile pour moi aussi. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Lorsque tu es partie, ce n’est pas seulement un être cher qui s’est éloigné de moi, mais aussi une partie de moi-même. Tu étais la personne qui me comprenait le mieux au sein de l’équipage, et c’était réciproque. Nos échanges de regards me manquaient. Lorsqu’ils se croisaient, dans les moments difficiles, ça faisait comme si on se réconfortait mutuellement. Nos esprits se mêlaient, nous avions la même façon de commander, de piloter. Et nous avons traversé de lourdes épreuves ensemble. Nous étions toujours là l’un pour l’autre… Ma musique préférée était le son de ta voix, le chef-d’œuvre le plus beau que j’ai vu était ton visage, mes meilleurs choix étaient les tiens, et ta personnalité était ma propre conscience. J’ai voulu t’empêcher de partir, mais tu étais décidée. Alors j’ai respecté ton choix, autant que je te respecte. Car même si mon cœur saignait, je ne voulais pas que tu souffre. Te revoir après cette longue absence est le plus beau cadeau que l’on m’ait fait en 4000 ans. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « J’ai… j’ai grandit au sein de la Fédération. Je n’ai jamais eu de famille biologique, et très peu de proches autrefois. Et on ne m’a jamais dit d’aussi belles choses. » dit-elle, déroutée.

 

Il voyait qu’elle portait sa tenue d’autrefois, et il devinait qu’elle comptait réintégrer l’équipage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu n’as pas besoin de prononcer le moindre mot pour reprendre ta vie d’avant. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu n’as rien d’autre à me dire ? »

 

Il s’est approché d’elle et il s’est mis à l’embrasser en la serrant dans ses bras. Janet, dans sa tête, était en train de crier : ‘Ce n’est pas trop tôt !!’. Surprise même si c’était ce qu’elle attendait, elle s’est accrochée fort à lui. Il était Haut Commandeur, et elle avait permis que la faction prenne vie. Ils avaient tous les deux une place très importante au sommet de Star Norse Union, et rester unis aux yeux de tous était logique. Mais ils avaient peur que l’exhibition de leur amour complique tout, alors ils ont chacun préféré jouer la comédie, et se mentir à soit même. Désormais, ce poids qui pesait sur leurs épaules a disparu, et tout allait s’arranger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Y a-t-il vraiment quoi que ce soit à ajouter ? » demanda-t-il en souriant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Hm… non je ne crois pas. »

 

Elle l’a embrassé à son tour, puis ils ont pris le chemin pour embarquer à bord du Helheim, en se tenant la main et en se laissant des regards. Janet était soulagée, car tout s’était bien passé. En fait, ça s’était mieux passé qu’elle ne l’avait espéré, car elle savait désormais que Skjør éprouvait plus que de la camaraderie pour elle.

 

Lorsqu’ils sont montés à bord du Helheim, ils étaient accueillis par Sarah et Geyser. Ils ont remarqué comment ils se tenaient tous les deux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Geyser : « Janet ? Mais c’est une excellente surprise ! »

 

Il s’est approché d’elle pour lui serrer la main, agréablement surpris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bonjour, Geyser. Ça fait plaisir de vous revoir. »

 

Sarah s’est approchée à son tour pour la saluer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Sarah : « En effet, c’est une surprise… » dit-elle en regardant Skjør.

 

Sarah avait prédit à Skjør que Janet finirait par revenir. Mais elle ne s’attendait pas à ce que son retour se passe ainsi, intimement rapprochée de lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Soyez la bienvenue chez vous. Je suis heureuse de voir que vous allez bien, et que vous reprenez du service. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Mon amie, je ne vous ai pas écoutée, et je le regrette. Vous êtes vraiment une personne droite et digne de confiance. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « ‘Digne de confiance’ ? Je n’en suis pas sûre. Encore bienvenue à bord. » dit-elle avant de partir.

 

Janet n’a pas compris sa réaction. Sarah savait depuis longtemps qu’il se passait quelque chose entre Janet et Skjør. Mais comme ils n’avaient pas l’air décidés à passer à l’acte tous les deux, et que Janet est partie, elle s’est laissé tomber sous le charme de Skjør. Les choses allaient devenir compliquées, ou aussi chaotiques qu’une cour de récréation. Mais cette fois, cela ne viendrait pas de Skjør. Car bien qu’il ait été avec de nombreuses femmes, il savait reconnaître la bonne, et se fermer à toute autre tentation.

 

Ils ont décampé et Janet a retrouvé ses quartiers. Skjør a laissé une note à Oracle pour prévenir l’équipage du retour de Janet au poste de chef des opérations, et commandant secondaire. Chaque personne que Janet croisait était émerveillée de la revoir. Elle venait d’apprendre la mort de Josh par les communications d’Oracle. Tout redevenait comme avant, mais avec quelques changements. Elle était devenue encore plus proche de Skjør, et elle devait apprendre à supporter Sarah. Elle a deviné que la responsable de la sécurité avait eu une petite aventure avec le vieux viking pendant son absence.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts:

ABD - Episode 01

April 28, 2016

RG - Episode 01

April 28, 2016

ODJ - Episode 01

April 28, 2016

1/17
Please reload

Jotunheim Raiders

© 2017 Elite Dangerous - Jotunheim Raiders. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now