ODJ - Episode 12

April 17, 2016

A la guerre compagnons !

 

04 février 3305 :

 

Asbjörn était parti à la rencontre des dirigeants de Daha Jet Netcoms & Co, accompagné par Betty et transporté par le Berserker, histoire de faire le point sur les relations entre les deux factions.

 

 

Les dirigeants ont bien voulu les entendre, mais ils étaient déjà décidés et rien ne pouvait les faire changer d’avis. Asbjörn a tout fait pour les convaincre d’éviter le conflit, en leur proposant une alliance et tout un tas d’avantages. Mais au moment même de leur débat, J.N.C. rassemblait des flottes dans quatre secteurs stratégiques du système Daha pour préparer des zones de conflit. La faction a au moins été correcte de ne pas tenter de les garder en otage. Ils sont repartis à bord du Berserker, qui a ensuite quitté le spatioport.

 

Kylee était en relation avec les sentinelles de l’Union, et au moment du décollage elle a reçu plusieurs rapports d’interception FSD portées sur des vaisseaux de la SAO. Elle sentait l’odeur du bourre pif à venir dans l’air, car elle n’aimait pas beaucoup qu’on touche à ses unités. Alors elle a envoyé un message au Haut Commandement pour annoncer que la guerre était déclarée, et elle a mené la SAO en plein sur les zones de conflit pour affronter J.N.C.. Betty et Asbjörn ont pris place sur la passerelle pour l’assister, et c’est leur vaisseau qui a versé le premier sang. Le Berserker était devenu un crapaud qui gobait les mouches de J.N.C. à s’en faire exploser les tripes.

 

Skjør s’est réveillé dans sa cabine à bord du Helheim, aux côtés de Janet… ou plutôt son empreinte dans le lit. Il s’est brusquement redressé, avec l’air bête et à moitié endormi pour inspecter l’endroit. Puis la porte de la salle de bain s’est ouverte et Janet en est ressortie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør : « Ah, tu es là. »

 

Elle lui a jeté sa veste en pleine figure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Janet : « Mets-toi au boulot, ‘Haut Commandeur’. Une division complète t’attend pour broyer de la tôle. » dit-elle en souriant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « De la tôle ? Une division ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je prépare le terrain le temps que tu prennes ta douche. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Et dis-moi, j’étais justement en train de me demander… tu ne vas quand même pas aller jusqu’à la passerelle le cuir à l’air ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Debout, gros sac. » répondit-elle en souriant.

 

Skjør est parti prendre sa douche, et Janet s’est installée aux commandes du vaisseau une fois en tenue. Elle a pris le fauteuil du commandant avec le sourire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Fritz : « Bonjour, Janet. Une bonne nuit ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oh… oui ! Euh… oui, bien dormi. Le commandant ne va pas tarder. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On a nos objectifs. Kylee et sa flotte sont prêtes. En fait les affrontements viennent de commencer. Il ne manque plus que le ‘Grand Chef’. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bon qu’avons-nous là ? » demanda-t-elle en lisant les directives de mission. « Détruire 90 vaisseaux ce matin, et encore 90 cet après-midi. Il y aura des capitaines et des escadrilles des forces spéciales. Du gâteau. »

 

Skjør est arrivé sur la passerelle 10 minutes plus tard, la tête encore un peu humide. Il s’est arrêté de marcher quand il a croisé le regard de Fritz. Skjør a rapidement évité ses yeux interrogatifs, en serrant les dents aussi fort qu’une presse hydraulique, puis il s’est dirigé vers le fauteuil libre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bonjour, et désolé pour le retard. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est un retard justifié. » répondit-elle en souriant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Justifié ? Pourquoi ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Euh… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Janet m’a aidé à réaménager la cabine. Voilà pourquoi. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Quoi ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Vous pourriez laisser ça aux agents de logistique… Mais au fait qu’est-ce que tu fais sur le second fauteuil ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Le sec… ah ! Oui. Janet, on échange. Cette fois c’est moi qui décide. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Non c’est toi qui décide. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oui c’est moi qui décide ! »

 

Fritz ne se demandait plus pourquoi ils se conduisaient de cette façon étrange, car il avait deviné ce que les chefs ont fait la nuit. Ils se sont levés tous les deux de leurs fauteuils pour changer de place. Lorsqu’ils se sont croisés, Janet lui a fait un regard innocent, mais qui paraissait séducteur pour lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Janet, à la comm : « Flight Control, nous allons décoller. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Flight Control, à la comm : « Quelle voix sexy ! L’accès est dégagé, JR-YM1. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Hey ! C’est qui ce lascar ? Et où est Kristen ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Elle ne peut pas être partout je suppose. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Où est le problème, commandant ? C’est vrai que Janet a une très belle voix. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Reste à ta place, pilote. » répondit-il en se retournant et en le pointant du doigt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bon c’est fini ? On peut y aller ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oui… on peut y aller maintenant. Hey mais pourquoi le nez de mon vaisseau brille comme ça ??? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Surprise ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu as fait remplacer la livrée pendant la nuit ?? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je le préfère comme ça. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Les bonnes femmes… Je vous informe à tous que ce vaisseau reprendra son apparence à notre retour. Bon allez, on y va. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ah quand même ! »

 

Le drakkar a quitté Ochoa Terminal pour rejoindre les zones de conflit dans le système Daha. La Spyd Av Odin était déjà sur place à massacrer les pauvres vaisseaux de J.N.C.. Cette faction a voulu agacer les Nordiques, alors elle devait en payer le prix. Le Helheim a dû retourner au spatioport 8 fois pour réarmer. L’objectif de bousiller 90 vaisseaux en une matinée a été dépassé.

 

Le Helheim et le Berserker sont retournés à Ochoa Terminal pour faire leur pause. Betty et Asbjörn ont débarqué du Berserker pour rendre compte à Elin. Janet et Skjør ont quitté la passerelle pour aller s’enfiler une mousse bien fraiche. Une fois posés au messe, Skjør a pris le temps d’observer tout le monde. Il voyait que l’équipage était détendu, et d’excellente humeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je te trouve bien silencieux et pensif. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « L’état de ‘liberté civile’ se ressent jusqu’ici. Les gens sont heureux, et ça me fait chaud au cœur. Nous avons réussi, Janet. »

 

En effet le peuple des Nordiques avait atteint un niveau de vie parfait. HIP 75262 était devenu un Asgard au plan mortel. Même si une nouvelle guerre faisait rage, le moral restait au plus haut. Ça ne voulait pas dire que prendre des vies laissait les Nordiques de marbre. La Mort avait une place importante dans leur culture, et ils avaient un immense respect pour leurs victimes.

 

Lorsqu’Asbjörn est revenu à bord du Helheim, il s’est à son tour rendu au messe, accompagné par Betty. Ils se sont arrêtés au bar pour commander à boire auprès de Paulie, et Asbjörn s’est intimement rapproché de Betty en passant son bras autour de sa taille. Janet et Skjør étaient surpris de voir ça. Asbjörn n’avait pas l’air de se demander s’il était attiré par une humaine, ou une machine. Et ça faisait plaisir à Skjør de voir que la mise à jour 3.0 de Betty avait conduit à cela. Elle méritait d’être heureuse et de connaître l’amour elle-aussi.

 

Soudain, Oracle a fait un appel aux officiers. Le Berserker était déjà retourné sur zone de conflit, et il demandait de l’aide, chose pas courante. Alors l’équipage s’est mobilisé et le Helheim est parti le rejoindre. Lorsqu’il est arrivé sur zone, le Berserker était encerclé par quatre vaisseaux des spec ops. Le Helheim a utilisé son rayon régénérant pendant que ses tourelles déroutaient l’ennemi. Les vaisseaux des spec ops étaient sur-vitaminés et pilotés par des braves, l’élite de l’élite. Ils offraient du challenge aux Nordiques, mais pas au point d’en souiller la combi. Un vieux dicton scandinave disait : ‘Hurle avec les loups tant que tu le peux’. Les guerriers se devaient d’être solidaires jusqu’à la mort.

 

Une fois tous les vaisseaux ennemis détruits, les Nordiques ont rentré les armes. La nouvelle venait d’arriver que le Bawman-Class Researcher avait fait son retour dans le système HIP 75262. Janet et Skjør ont alors décidé de lui rendre une petite visite.

 

 

Cette fois personne ne montait à bord du BCR. Skjør et Charlène ont discuté par radio. Elle et son équipage ont trouvé ce qu’ils cherchaient dans l’espace profond, et ils n’ont rencontré aucun problème. Les scientifiques avaient tout ce dont ils avaient besoin pour travailler sur leurs nouveaux projets secrets. Mais Charlène ne pouvait apporter aucun détail au Haut Commandeur, car les travaux étaient tout frais, et aucune application n’était encore certaine. Plusieurs expériences étaient à envisager avant de pouvoir dévoiler les détails. Seuls les idées et théories ont été communiquées au Helheim et à la présidente. Une nouvelle technologie de communication permettant à Athéna 2.5 d’étendre son activité sur toutes les installations contrôlées par Star Norse Union. Une telle opération permettrait d’améliorer grandement la sécurité des systèmes des installations, ainsi qu’un meilleur contrôle des informations. Ensuite, les chercheurs ont pensé à créer un corps pour Athéna, une machine pouvant accueillir sa conscience, un peu comme le célèbre Jacques. Enfin, le troisième projet consistait à améliorer les balises de navigation, les rendant capables d’écouter les communications de tous les vaisseaux entrants, et de détecter les criminels et ennemis de l’Union très rapidement.

 

 

Ces projets ambitieux présentaient évidemment de gros risques, et le Haut Commandement devait voter pour ou contre leur mise en pratique. Tout le monde avait confiance en Athéna, mais laisser un tel pouvoir entre les ‘mains’ d’une seule ‘personne’ était à considérer. Le fait de lui offrir la possibilité d’habiter occasionnellement dans une machine ne pouvait être que bénéfique pour elle. Enfin, intercepter toutes les conversations entre vaisseaux dans chaque système en temps réel pouvait être qualifié d’espionnage. Charlène était consciente des risques, et c’était pour cette raison qu’elle ne voulait pas s’avancer. Il fallait attendre les résultats des expériences, ainsi que l’avis de la présidente et du Haut Commandement, qui était plus important que des tests.

 

De retour à Ochoa Terminal, le Helheim est passé au hangar sous ordre du commandant, pour que sa peinture noire sablée lui soit rendue. Pendant ce temps, Skjør est allé au Flight Control après avoir pris quelques renseignements. Il est allé casser la figure de l’agent qui avait fait une remarque sur la voix de Janet. En passant, il a averti le type qu’il serait moins sympa si il manquait à nouveau de respect à l’un de ses membres d’équipage. Le standardiste avait de la chance que Skjør ne soit pas impérial, ou il aurait fini viré de son poste et converti en esclave à récurer les latrines.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts:

ABD - Episode 01

April 28, 2016

RG - Episode 01

April 28, 2016

ODJ - Episode 01

April 28, 2016

1/17
Please reload

Jotunheim Raiders

© 2017 Elite Dangerous - Jotunheim Raiders. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now