ODJ - Episode 20

April 9, 2016

Chasse aux fédérés Pt.1

 

14 mai 3305 :

 

Le Bawman-Class Researcher avait intercepté une transmission fédérale, grâce aux améliorations apportées pour Athéna. Charlène a fait relayer une copie des données à Athéna, et elle a immédiatement été convoquée à Ochoa Terminal. Une fois sa navette arrivée au spatioport, Oracle a rejoint sa plateforme pour la rencontrer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Oracle : « Bonjour, madame. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Charlène : « Bonjour… ‘Oracle’, c’est ça ? »

 

Ils se sont mis en marche pour rejoindre le Quartier Général Nordique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oui madame. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Dites, plusieurs d’entre vous ont ces surnoms. Comment vous vous appelez en vérité ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Désolé, c’est confidentiel. Ces noms de code viennent de l’époque de l’Ordre. Comme ça, on peut dire que nous sommes tous des ‘anciens’. » dit-il en souriant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ah… bon alors, qu’est-ce qu’il se passe ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Les instruments d’Athéna apportés au BCR, comme dans toutes nos installations, ne sont pas si bien sécurisés que ça en fin de compte. La Fédération sait que vous avez intercepté et relayé la transmission. Et elle sait que nous le savons car nous avons aussi des données de mission fédérales. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est un peu chaotique. Donc qu’y a-t-il dans la transmission ? Et c’est quoi les données de mission ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Vos techniciens ont trouvé des plans d’attaque, et des infos qui remontent au type qui a commandité la capture et le meurtre de Duke. Les données de mission ont été créées suite à l’interception de la transmission. La Fédération veut attaquer votre mega-ship pour reprendre ce qu’il lui appartient, et vous faire taire. »

 

Charlène s’est arrêtée de marcher.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Comme ça ? Sans prévenir ? Je dois agir au plus vite ! Il n’y a aucun combattant au sein de mon équipage. Et mon fils est à bord… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ne vous en faites pas, madame. Le Haut Commandement a été très réactif. La Spyd av Odin est certainement déjà en train d’escorter le BCR. Et nous allons déployer le Helheim. Le Berserker va faire débarquer des troupes à bord de votre vaisseau, et vous aurez un garde du corps. Cette personne risque même d’être mutée avec vous pour une protection individuelle en permanence. Vous êtes restée sans sécurité interne trop longtemps, alors le gouvernement veut que ça change. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Alors tout est sous contrôle, c’est garanti ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Nous allons justement voir le Haut Commandeur, qui va vous préparer. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Le… Haut Commandeur. Bien sûr… »

 

Ils sont arrivés dans le hall du QG pour y retrouver Janet et Skjør. Une guerrière avec laquelle Skjør avait vécu une drôle d’expérience était là aussi. En fait, le commandant était plutôt embarrassé, car chacune de ces jeunes femmes avait partagé sa chaleur avec lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bonjour Skjør, Janet… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør : « Salut Charlène. Je suppose qu’Oracle t’a briefée en chemin. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oui, je connais la situation. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je te présente Natasha. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Natasha : « Bonjour madame. » dit-elle en serrant la main de Charlène.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Natasha a été choisie pour assurer ta sécurité. Elle va t’accompagner durant l’opération, et ensuite, elle dirigera une équipe de sécurité à bord du BCR. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ce sera un honneur pour moi de placer ma vie au service de votre protection, madame. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Woaw, c’est que… je n’ai pas l’habitude de tant d’honneur. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Janet : « Vous êtes la ministre de la Recherche et du Développement. Et votre mega-ship subit souvent des attaques de pirates. Maintenant qu’un ennemi plus sérieux vous a pris pour cible, nous devons renforcer votre sécurité. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Très bien, Natasha a fait partie des guerriers d’Elite de Star Norse Union. Elle a même occupé la fonction de garde du corps pour la présidente… et moi-même. Elle n’a connu aucun échec jusque là. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ça me rassure. Quels sont les ordres pour le BCR ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Il ne bouge pas. La Fédération sait que nous savons pour la transmission. Mais elle ne sait pas que nous savons pour l’attaque. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Hum… oui ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tout est prêt. Maintenant, il s’agit de ton vaisseau, et ton équipage. Comment veux-tu la jouer ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je ne suis pas une stratège comme vous, Ô seigneur Bjarkan. » répondit-elle en souriant. « Mais ma place est à bord de mon vaisseau. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Alors tout est décidé. En avant toute. »

 

Charlène, Natasha et Oracle sont partis, laissant Janet et Skjør seuls.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Aaah, voilà une chose de faite. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je ne comprends pas. » dit-elle avec un regard suspicieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu ne comprends pas quoi ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je ne comprends pas pourquoi tu étais aussi tendu. On aurait dit que tu t’adressais à un jury. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Moi ? Tendu ? Balivernes. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ne te fatigues pas. Je suis au courant de tes aventures avec Natasha dans le passé, et Charlène aussi. Mais je n’ai pas besoin de te surveiller, n’est-ce pas ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Dis-donc, comment tu peux savoir pour… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu oublis que je suis douée pour savoir des choses. » dit-elle en lui coupant la parole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ah, oui. Mais tu sais… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Laisse tomber, grand charmeur. Je n’ai qu’une seule chose à te dire, et retiens bien : tu es à moi. » dit-elle en lui coupant de nouveau la parole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ah oui ? Avance donc vers le Helheim, femme ! Et prépare tout le monde. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « A vos ordres, mon seigneur. » répondit-elle sur un ton séducteur.

 

Skjør devait passer voir Elin avant de rejoindre son vaisseau. Elle était dans une salle de jeu avec ses tigres de Thor’s Helmet, détendue avec ces énormes chats.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Hei søster. Qu’est-ce que tu fais, seule avec ces énormes tueurs qui peuvent te déchiqueter rien que pour s’amuser ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Elin : « Un truc que Igor m’a appris. Je les prépare à changer d’environnement. Je pars m’installer sur Warao A 3. Il est temps pour moi de rejoindre ma nouvelle demeure, et pour mes peluches d’avoir un vrai foyer. Le Jarl Jurema a tout mis en place. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Dis-moi, est-ce qu’ils sont enfin déclarés et autorisés ? » demanda-t-il en souriant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je suis la présidente, je fais ce que je veux, non ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est plutôt vrai. Nous sommes prêts, si la Fédération respecte bien les horaires, l’attaque aura lieu dans 40 minutes. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bien. N’oublie pas ce que je t’ai dit, au sujet de cette transmission. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On connaît le modèle du vaisseau, et le nom. On sait aussi que c’est peut être l’ennemi le plus dangereux que nous rencontrerons. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Et les autres unités ne savent pas ce qu’il va se passer. Ne leur dites rien et restez à l’écart tant que la cible n’est pas sur place. Faites très attention à vous. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On sera prudents. Jusque là, le Helheim n’a jamais connu l’échec. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Mais toi oui, et tu as faillit rejoindre les dieux plusieurs fois. Sans compter que tu as déjà perdu beaucoup de membres d’équipage. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Quand on part au combat, on sait qu'il y a des risques. »

 

A bord du Helheim, tout le monde était concentré. Le vaisseau amiral allait rejoindre le champ de bataille, mais il avait une mission différente de la SAO. Kylee savait que le Helheim serait présent, mais elle pensait qu’il serait là pour protéger le BCR. Le commandant est arrivé sur la passerelle et Janet lui a laissé sa place. Le vaisseau a décollé et il a rejoint le point de rendez-vous. Tous les vaisseaux se sont arrêtés à quelques secondes lumière du BCR. Si la Fédération voyait la flotte en arrivant, rien ne pouvait l’empêcher d’abandonner son attaque et de fuir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Kylee, à la comm : « Helheim, toutes les unités sont prêtes. Les parcours de surveillance sont programmés. T – 10 minutes. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Bien reçu, Berserker. Vous avez vos directives, nous en avons d’autres. Le Haut Commandement compte sur la division pour assurer la protection du BCR. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Kylee, à la comm : « Quoi ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Vous n’allez pas participer ? Vous avez toujours des plans cachés là-haut, ça commence à bien faire. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Kylee, suis les directives. Tout se passera bien. Victoire ou Valhalla ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Kylee, à la comm : « Bien, bien. De toute façon on n’a pas le choix de vous faire confiance. »

 

Lorsque le BCR a envoyé son signal, tous les vaisseaux l’ont rejoint. Le Helheim est resté à l’écart pendant que les groupes de la SAO prenaient leurs positions. Sa cible est arrivée en dernière. Il s’agissait d’une Corvette Fédérale, baptisée le FNS Hauntless. Au siège de commandant se trouvait l’amiral Michael Davis. Le Hauntless était un vaisseau sur-équipé, fait pour subir tout type de tempête. Comme l’était le Helheim, le Normandy ou le Berserker. Mais le Hauntless avait quelque chose de spécial, ou plutôt, il était spécialisé pour une seule et unique tâche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Asbjörn : « Commandant, le FNS Hauntless est sur zone. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Alors on y va. »

 

 

Les gigantesques réacteurs du Helheim se sont mis à cracher, et l’engin s’est déplacé en vitesse moyenne pour se positionner devant son ennemi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « FNS Hauntless, vous commettez un crime puni de mort. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Davis, à la comm : « Haut Commandeur Skjør Bjarkan. C’est pour mon équipage et moi un grand plaisir de vous voir ici. »

 

Tous les autres vaisseaux étaient en train de se battre. Alors que le Hauntless et le Helheim se faisaient face sans bouger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Davis, à la comm : « Je suis tout de même surpris de voir autant de vos unités. Mais voir le Helheim de mes propres yeux, est une occasion pour moi de voir sir le Hauntless est réellement capable de faire ce pourquoi il a été bâti. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Skjør, je les soupçonne d’avoir une configuration ‘anti-Helheim’. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Trop tard, ils attaquent. »

 

Le Hauntless venait de déployer deux Condors. Ses lasers à impulsion surchargés pouvaient pénétrer le bouclier du Helheim. De plus, il était équipé de torpilles pouvant endommager le générateur de bouclier, si le Helheim avait à utiliser des SCB, mais aussi des Railguns capables d'affaiblir les charges de SCB. Skjør faisait ce qu’il pouvait pour rester le moins possible devant ses armes. Mais Davis était doué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Rapport d’avaries. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « La coque tient le coup, et les modules sont bien protégés. Pour l’instant tout va bien. Mais Julieta et Fritz ont du mal à échapper aux Condors. Et ils n’arrivent pas à les toucher avec les Chargeurs à Plasma… Ah Fritz vient de perdre son Trident. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Qu’est-ce qu’ils ont comme armes ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Des rayons laser à guidage. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Asbjörn, dirigez les tourelles vers les Condors pour couvrir nos chasseurs. Que Julieta et Fritz s’attaquent le Hauntless. »

 

Skjør voyait très bien que son adversaire était de haut niveau. Les deux corvettes étaient presque alignées sur la puissance du bouclier. Sauf que le Helheim avait quelques dégâts sur la coque. Skjør faisait tout ce qu’il pouvait pour se retrouver derrière le Hauntless, mais Davis était trop bon. Et il avait un lanceur de paillettes à disposition.

 

Julieta a fini par perdre son chasseur, et Fritz pouvait en lancer un nouveau. Mais Skjør voyait que le combat n’évoluait pas, alors il a modifié sa stratégie. Il a placé le Hauntless dans ses 6h et il a enclenché le turbo, 4 pips sur les systèmes et 4 sur les moteurs grâce à Derek. Arrivé hors de portée de l’ennemi, le Helheim a fait demi-tour et il a donné un coup de turbo en FA-Off, tout en s’élançant grâce à ses fusées dorsales. Là, il arrivait à tourner autour du Hauntless. L’équipage s’accrochait, car le mastondonte partant en glissade à haute vitesse. Skjør a envoyé toute l’énergie vers l’armement et les boucliers. Les deux MC classe 4 à munitions incendiaires et le Rayon classe 3 surchargé ont envoyé l’enfer sur le Hauntless.

 

Finalement, le Helheim avait l’avantage. Le Hauntless a perdu son bouclier, mais il fini par replacer le Helheim dans sa ligne de mire. Skjør a activé des réserves de cellules d’énergie. Quand Davis a vu le bouclier du Helheim recevoir une dose de puissance, il s’est mis à sourire et il a envoyé une de ses torpilles spéciales. Le Hauntless s’est éloigné, et il a fait cracher ses Railguns sur sa cible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Skjør ! Il faut semer cette torpille, ce n’est pas par hasard qu’il la lance à ce moment précis ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je crois que je devine, maintenant. Les cellules d’énergie perdent en efficacité. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Asbjörn, à la comm : « Passerelle à l’équipage, que tout le monde se tienne prêt. On risque de prendre de lourds dégâts ! »

 

Le Helheim a immédiatement fait demi-tour en FA-Off. Skjør a envoyé tout ce qu’il pouvait dans la propulsion. Les charpentes du vaisseau hurlaient de souffrance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On n’y arrivera pas ! »

 

La torpille a atteint le bouclier et le Helheim s’est retrouvé nu. Le Hauntless se trouvait juste en dessous de lui et il l’a allumé avec ses lasers à impulsion et ses Railguns. Skjør a vu l’un des tirs traverser le milieu du vaisseau. Le Hauntless attaquait les modules vitaux du Helheim. Puis Davis a dirigé toutes ses armes contre le générateur. Le Helheim a fini par perdre toute alimentation, et le combat s’est arrêté.

 

Tout le monde était secoué à bord, et il y avait un départ d’incendie sur la passerelle. Janet, avec l’aide de l’ingénierie, a réussi à redémarrer le générateur. Skjør était inquiet de voir que le générateur de bouclier ne démarrait pas.

 

 

L’équipage du BCR et quelques vaisseaux de la flotte Nordique ont assisté à ce qu’il s’est passé. Charlène et son fils voyaient tout sur les écrans, et la peur s’est installée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Est-ce que ça va ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Moi ça va. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je suis brûlé au bras, mais ça va. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Asbjörn, partez à l’infirmerie, et dites à Fritz de vous remplacer. Je veux un rapport d’avaries. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oh non, c’est pas vrai. Il ne nous reste plus qu’un MC et le rayon. Nous n’aurons plus de bouclier, ni le hangar à chasseur, et un réacteur en moins. Quasiment tous les modules sont critiques. Intégrité de la coque à 47%. Je n’ai aucun statut de l’équipage. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Davis, à la comm : « Helheim, vous n’avez plus le choix. Rendez-vous sur-le-champ. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Au moins il nous reste les communications. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Kylee, à la comm : « Helheim ? Vous m’entendez ? Nous venons vous assister. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Non, Berserker, achevez le reste des fédéraux. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Kylee, à la comm : « De toute façon nous n’avons plus l’avantage, ils nous massacrent. »

 

C’est dans ces moments que Skjør impressionnait tout le monde par sa maîtrise, et son sang froid. La situation était grave, mais il restait calme, et il réfléchissait. Ses yeux étaient ouverts, mais ils ne voyaient pas la même chose que son esprit. Il imaginait un nouveau plan d’attaque, chaque manœuvre possible de son vaisseau. Et pour arriver à plan de conscience, il fallait connaître parfaitement les limites de son vaisseau. C’était une chance, car de toute sa flotte, le Helheim était le vaisseau qu’il connaissait le mieux. En fait, il ne faisait qu’un avec lui. Lorsque le Helheim souffrait, il souffrait aussi. Lorsqu’il grondait de rage, Skjør ressentait chaque vibration, chaque pli de tôle. Et quand l’heure devait arriver, il le savait. Et à ce moment précis, il savait que ce n’était pas encore la fin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Que la SAO continue de se battre. Ce n’est pas encore fini. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Davis, à la comm : « Commandant ? Vous êtes toujours vivant ? Ou je peux détruire votre pitoyable vaisseau ? Hahaha. Quel gâchis de devoir détruire une Corvette. Mais de toute évidence, elle était mal préparée, et pilotée par des imbéciles. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Vous croyez avoir gagné, amiral ? »

 

 

En réalité, le Helheim était parfaitement équilibré avant le combat. Mais il devait traverser cette épreuve avant de pouvoir vaincre son adversaire. Janet a activé l’unité de maintenance pour réparer un maximum de modules utiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Davis, à la comm : « Haut Commandeur, je lis que certains de vos modules sont en réparations. Réfléchissez bien. Je vous offre l’opportunité de sauver votre équipage. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Se rendre pour ensuite être torturés et exécutés ? Vous devez savoir que notre peuple ne se rend jamais au combat. Nous disons : ‘Victoire, ou Valhalla !’ »

 

Le Helheim a donné un coup de turbo et il est parti en spirale. Le Hauntless a tiré dessus, mais cette fois, Skjør le gardait bien devant le nez de son vaisseau. De ce fait, Davis et ses hommes ne pouvaient toucher que la partie blindée avant, ou la passerelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « J’espère que tu sais ce que tu fais. Parce que si il est si bon que ça, il a le pouvoir de nous achever. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Fritz : « J’ai confiance de mon côté, il est en train de protéger une grande partie du vaisseau, et donc l’équipage. Dans un combat frontal, ces lasers à impulsion ne peuvent pas rivaliser avec l’accouplement de notre MC restant, et du rayon surchargé. »

 

Le rayon laser de classe 3 surchargé du Helheim faisait fondre l’avant du Hauntless, alors que le gros calibre incendiaire envoyait dans le milieu du vaisseau. A cause des impacts, Davis avait une visibilité réduite, et son vaisseau chauffait. Les conditions devenaient épouvantables pour lui. La majorité des modules du Hauntless était encore en bon état, mais l’état de la coque était douteux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On va récupérer la dernière tourelle ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Il va falloir les activer à mon signal. On a trop de variations, il faut travailler vite. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On a de nouvelles anomalies dans la propulsion. Si on continue de pousser comme ça, avec ce qu’on prend, ça risque de devenir complètement irréparable ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On remplacera les modules s’il le faut. »

 

Le Helheim a arrêté de tourner autour de sa proie pour aller se mettre à couvert derrière le BCR. Une fois derrière, il a fait demi-tour pour inverser sa trajectoire. Toutes ses manœuvres se faisaient sans assistance, et à coups de turbo. Quand le Hauntless s’attendait à voir ressurgir le Helheim au dessus du BCR, il est revenu en fait par-dessous. Le vaisseau amiral nordique a réussi à se placer derrière les réacteurs du Hauntless.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Janet, maintenant ! Pleine puissance sur les armes et feu à volonté sur les réacteurs et le générateur ! »

 

Là, le Hauntless était mal barré, et Davis ne savait plus comment faire gicler le Helheim de ses réacteurs. Les dégâts devenaient colossaux, alors il ne lui restait plus qu’une option : fuir !

 

 

Le Helheim continuait de le poursuivre pendant qu’il faisait tourner son turbo moteur à plein régime. Skjør voulait absolument détruire la propulsion pour l’empêcher de partir. Mais le Hauntless a tout de même réussi à passer en hyperespace. D’autres vaisseaux fédéraux se sont enfuis aussi. Mais ceux qui sont restés étaient complètement désorganisés. Le Helheim étant aussi stable qu’un château de cartes sur la trajectoire d’une tornade, il a continué de combattre aux côtés de la SAO, et la bataille a été remportée.

 

Avant de faire quoi que ce soit d’autres, le Helheim est resté pour faire un diagnostique. Skjør devait absolument quitter la passerelle pour vérifier l’étendue des dégâts. L’état du vaisseau l’importait peu, c’était surtout l’équipage le plus important. Quand il a traversé les coursives, il avait l’impression de traverser un ouragan. Le Helheim n’avait jamais été aussi amoché. Pour rejoindre l’infirmerie, il a dû faire un détour car deux ponts étaient dépressurisés. Valarios était très occupé avec les infirmières, Betty, Shape, Kido, Paulie et Nail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Docteur ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Valarios : « Commandant, vous n’avez rien ? » demanda-t-il en s’approchant, inquiet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ca va pour l’équipage de la passerelle. Occupez-vous des autres. Et dites-moi qu’on n’a pas de perte. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Aucun décès, nous avons déjà fait le tour de l’équipage. Mais il y a des blessés comme vous pouvez le voir. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Rien de grave ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Certaines personnes ont des blessures importantes que je pourrais soigner sans difficulté. Cependant… » dit-il en regardant en arrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Quoi… quoi ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Joshua, monsieur. Il était près d’un conduit d’énergie quand ce dernier a explosé. Des éclats d’aluminium en fusion sont logés tout le long de sa colonne vertébrale, et certains sont arrivés près du cœur. Je suis désolé, mais même si je parviens à l’en débarrasser, il n’a qu’une toute petite chance de survivre. Et il risque de devenir handicapé à vie. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Jævla. »

 

Le commandant est allé voir Joshua qui était allongé sur un lit de soins. Betty était avec lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Comment il va ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Betty 3.0 : « Très mal. Il s’est sacrifié pour nous sauver, Grant et moi. Il a vu que le conduit d’énergie rougissait. Alors il s’est placé entre lui et nous, et il nous a poussés avant qu’il n’explose. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Joshua : « Commandant ? » dit-il avec difficulté, en tendant la main.

 

Skjør a pris la main de Joshua et l’a serrée fort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tout va bien, Joshua. Vous avez réussi. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ce n’est pas comme ça… que ça devait se passer, commandant. Mais… savait que ça pouvait arriver. » dit-il avec difficulté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Mais on a remporté la bataille, et vous avez sauvé des vies. » dit-il, les yeux rouges en regardant Betty.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Le Helheim, monsieur… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ne vous en faites pas, deux ou trois coups de clés, une soudure, un petit coup de peinture et il sera comme neuf. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Humpf… Bumpf… Ca me fait mal, ne me faites pas rire. S’il vous plaît, commandant, j’ai trop mal. Je ne veux pas finir comme ça. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je vais demander au docteur… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Non. (toux) Je sais que je ne vais pas m’en tirer, je l’ai vu dans les yeux du doc. Aidez-moi… s’il vous plaît. » dit-il avec difficulté.

 

Betty et Skjør se sont regardés. Grant est arrivé à l’infirmerie avec Jade dans les bras, et il l’a déposée dans un lit. Puis il est venu voir Joshua. Ce dernier lui a fait un sourire rassurant, malgré la douleur. Puis Grant s’est agenouillé près de lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Grant : « Merci pour ce que vous avez fait. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’était un plaisiiir… (toux) Commandant, je ne veux pas d’une scène triste pour mon départ. » dit-il en souriant. « Mais je ne demande qu’une chose. Ne me laissez pas finir entre les mains de ce boucher de Valarios. » dit-il discrètement, en souriant. « Bon, essayez au moins de le convaincre… de me laisser partir. (toux) »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Heh… je vais voir ce que je peux faire, mon brave. »

 

Skjør s’est relevé et il s’est tourné vers le docteur. La parole était inutile, Valarios voyait ce que Skjør voulait. Le docteur n’avait pas pour habitude de mettre un terme à la vie d’un patient. Mais il savait qu’il ne pouvait pas argumenter avec le commandant. De plus, l’un de ses principes était de ne jamais faire souffrir un être humain. Il a alors fait le nécessaire pour calmer la douleur de Joshua, et l’endormir pour qu’il ne se réveille plus jamais. Joshua est parti en laissant un visage chaleureux aux autres, comme une promesse, un simple au revoir. Betty n’a pu s’empêcher de pleurer. Et Skjør n’était pas très bien non plus. Ce n’est jamais facile de perdre un valeureux membre d’équipage… un ami… un membre de sa famille.

 

Skjør s’est éloigné des autres pour aller voir Derek et Jade, qui n’avaient que des blessures légères, qu’on ne pouvait qualifier que de ‘bobos’.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je sais que nous passons un moment épouvantable, mais j’ai besoin de vous pour booster les réparations. Le synthétiseur fonctionne, alors on va assembler des drones pour réparer la coque. La MTA a encore des ressources pour arranger un peu les modules principaux. Faites en sorte que tous les ponts soient sûrs et accessibles. Je veux que le Helheim rentre à Ochoa Terminal en un seul morceau. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Derek : « J’avais peur que tu ne nous le demande pas. Tu n’as pas de souci à te faire à ce sujet, boss. Avec Janet, Fritz et Asbjörn vous avez réussi à remporter le combat. L’issue aurait pu être pire. »

 

Ensuite le commandant est retourné sur la passerelle pour informer les autres de la situation. Fritz était en communication avec le BCR et le Berserker, qui lui aussi avait besoin de réparations. Mais la SAO avait décidé de rester sur zone pour couvrir les vaisseaux amiraux, et s’assurer que les fédéraux ne reviennent pas.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts:

ABD - Episode 01

April 28, 2016

RG - Episode 01

April 28, 2016

ODJ - Episode 01

April 28, 2016

1/17
Please reload

Jotunheim Raiders

© 2017 Elite Dangerous - Jotunheim Raiders. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now