ODJ - Episode 22

April 7, 2016

Nouveaux départs

 

25 octobre 3305 :

 

Cinq mois après la destruction du Hauntless, l’équipage du Helheim n’était toujours pas retourné à son vaisseau, bien qu’il fût entièrement réparé. Mais cela faisait partie d’un plan que Skjør avait imaginé. Il voulait que tout le monde croit qu’il n’y avait plus de Helheim…

 

Beaucoup de choses se sont produites alors. Star Norse Union a pris le contrôle du système Daha, et du spatioport Coriolis Jacquard City, suite à des élections face à la faction fédérale Revolutionary Party of HIP 72221. La population a de toute évidence préféré céder le contrôle aux Nordiques, plutôt qu’à la Fédération. Puis Party of Daha, qui n’a pas apprécié la prise de contrôle de l’Union, a voulu régler le problème autrement : par la guerre. Guerre que l’Union a remportée assez facilement. Skjør a effectué toutes ces opérations avec un équipage réduit à bord du Ragnarok, ainsi que le Celestial Ofnir et le Heidrun’s Blast. A ses côtés, Julieta, Janet, Derek et Asbjörn étaient les seuls embarqués. Skjør a jugé nécessaire de laisser un long repos au reste de l’équipage.

 

Deux semaines auparavant, un commandant a rejoint l’ambassade des Jotunheim Raiders. Le commandant Nicopols, qui n’avait plus piloté de vaisseau depuis des années, et qui était séduit par la puissance et la sécurité qu’offraient le groupe et sa faction.

 

 

Skjør l’a pris sous son aile et l’a évalué en situation de combat. Nicopols pilotait un Cobra Mk III qui n’était pas optimisé à son maximum, mais il se débrouillait très bien. Alors les Jotunheim Raiders l’ont accepté parmi eux. Nicopols a très vite démarré des missions pour l’Union, et il s’est rapidement forgé une belle réputation.

 

Le Jarl Jurema de son côté préparait son futur voyage pour le prochain Distant World, organisé par la communauté des pilotes indépendants. Le Jarl ЯedTurian ☭ quant à lui, se rapprochait de plus en plus de l'acquisition de son Type 10 Defender.

 

Dans le système Aset, un groupe de pirates venait d’arraisonner un transporteur de marchandises de la faction Aset StakeHolders. Ces pirates avaient un objectif précis. Quelques uns d’entre eux ont abordé le T9 pour rencontrer leurs otages en personnes. Ils se sont rendus sur la passerelle en tuant quelques membres d’équipage en chemin, histoire de montrer qu’ils n’étaient pas là pour raconter des blagues. Le pilote du vaisseau s’est retrouvé à genoux devant le chef du groupe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Cpt Lacombe : « Salutations, cher marchand. Je suis le capitaine Francis Lacombe, chef de ces hommes valeureux. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Pilote : « Qu’est-ce que vous voulez ? Pourquoi monter à bord… et tuer mes hommes ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « J’ai besoin que vous me renseignez sur la destination de cette magnifique cargaison, que vous transportez. Qui est l’acheteur ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je ne suis qu’un simple livreur. Je ne connais pas le client, seulement la destination. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Me prenez-vous pour un imbécile ? Le destinataire est indiqué dans votre contrat. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est un anonyme. »

 

Le capitaine pirate a fait signe de la tête à une femme qui l’accompagnait. Cette dernière s’est placée face au pilote, a ouvert son casque Remlok et laissé sa longue chevelure cacher la moitié de son visage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Kristen : « Réponds au gentil monsieur, ou je t’arrache les testicules. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je ne peux pas répondre à cette question. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Mon brave, votre refus de coopérer m’attriste. Car à présent, nous sommes obligés de vous forcer à m’apprendre ce que je veux savoir. »

 

Kristen a empoigné son couteau et elle l’a planté dans la bourse du pauvre pilote. Il s’est mis à hurler alors qu’elle l’entaillait. Il a fini par succomber, alors les pirates se sont tournés vers le co-pilote.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Co-pilote : « Star Norse Union ! La cargaison était pour Star Norse Union. Pitié. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « J’aime quand on répond à mes questions avant que je ne les pose. Les gars, emmenez les survivants et enchaînez-les. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Non ! Pitié ! »

 

Les pirates ont emprisonné l’équipage et se sont emparés du vaisseau. Kristen était chargée d’en prendre les commandes. Depuis tout ce temps, il s’est passé beaucoup de choses. A l’évidence elle a passé moins de temps que prévu dans la nacelle cryogénique.

 

Les pirates sont tombés sur cette nacelle, alors qu’elle était censée être introuvable. Au départ ça n’a pas été facile pour Kristen. Elle a subit des interrogatoires qui se sont déroulés avec brutalité, de multiples violes et humiliations de toutes sortes. Parfois elle était enfermée pendant trois jours dans un cachot, sans manger ni boire. Elle a été torturée à coups de chocs électriques, par noyade, par postures au bout d’une corde, ou enfermée pendant des jours dans une toute petite cage.

 

 

La torture a même conduit à la découverte de son traceur. Ses kidnappeurs l’ont horriblement anéantie, elle a fini par délirer à un point qu’elle pensait être retombée à l’époque où elle était esclave impériale, avant que Skjør ne l’en sorte. Mais elle a fini par se relever et massacrer ceux qui lui ont fait du mal. Le capitaine Lacombe l’a recueillie lorsqu’il a vu son potentiel. Elle a fini par oublier ce que c’était que de vivre une vie normale… ce que Star Norse Union lui avait enfin offerte, et qu’elle a rejetée. Le destin a organisé une rencontre avec une faction pirate, et une ex-nordique qui voulaient la même chose : voir S.N.U. chuter.

 

Comment les pirates ont réussi à trouver la nacelle de Kristen ? C’était une autre histoire.

 

Cela faisait un an que les Jotunheim Raiders et leur faction empiétaient sur leur territoire. Et les voir prendre le contrôle aussi vite était comme une insulte à leurs yeux. De nombreuses factions ne voulaient pas de l’Union dans le secteur. Tout d’abord il y a eu Justice Party of HIP 75262, ensuite Mulac Future, et désormais Crew of Aset.

 

Au même moment où le transporteur allié a été attaqué, Betty a jeté un œil au signal de Kristen. Elle était inquiète lorsqu’elle a vu que le signal avait non pas disparu, mais changé de place depuis plusieurs semaines. Asbjörn venait lui rendre visite pour déjeuner.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Asbjörn : « Qu’est-ce qu’il y a ? Tu fais une drôle de tête. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Betty 3.0 : « Désolée, je viens juste de remarquer que Kristen avait changé de place dans la ceinture. Ça fait 26 jours que la balise n’émet plus au même endroit. J’aurais dû surveiller plus fréquemment. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est vachement précis ces instruments… La nacelle a peut être heurté un astéroïde ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Peut être mais ça m’étonnerait. Je ne me trompe jamais dans mes calculs. »

 

 

Asbjörn avait presque oublié que sa petite amie était une machine, et que son cerveau était un ‘méga-super-giga-calculateur du futur’.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ce n’est peut être rien. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Sauf si on la revoit un jour à essayer de nous nuire. Là ce sera de ma faute. Quelqu’un l’a peut être libérée, et a essayé de replacer son traceur au même endroit… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu as raison, si elle a réussi à se libérer, elle ne l’a certainement pas fait seule. Allons en parler à Skjør, je te suis. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Merci de me faire confiance. »

 

Ils se sont embrassés puis ils sont partis rejoindre le Haut Commandement pour faire l’annonce à Skjør. Mais une fois arrivés, ils n’ont trouvé ni Skjør, ni Janet. Les deux amoureux étaient en pleine balade à bord du Nidhogg’s Shadow, dans le système Mulac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør : « Ça s’est calmé depuis ce jour. C’est la quatrième fois qu’on fait cette reconnaissance, et rien. Retournons à la base, on a mieux à faire. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Janet : « Non, continue de naviguer dans ce système. Fais-moi confiance. »

 

Soudain, Janet a capté le contact qu’ils cherchaient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Là ! Tu vois ? Qu’est-ce que je t’avais dit… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ah bien, bienbienbien. » dit-il, intéressé par ce qu’il voyait.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Il est suivit par sa nouvelle escadrille. J’enregistre les données. Aaah, le Hauntless II est flambant neuf. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je suis persuadé que le Helheim était prêt bien avant la construction de ce vaisseau, même si on a pris notre temps. Il ne faudrait pas tarder, je ne veux pas qu’il nous repère. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est tout bon, on peut rentrer. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On se reverra plus tard, Davis. »

 

Le Nidhogg’s Shadow a quitté le système pour rejoindre Ochoa Terminal. Une fois posé, Skjør est allé voir Oracle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tout est calme ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Oracle : « Oui, commandant. Le Flight Control a eu juste un petit blocage d’identification avec un transporteur qui voulait apponter. Ça a fini par rentrer dans l’ordre, mais le pilote n’avait pas la même identification que d’habitude. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Et ce vaisseau est posé à bord du spatioport ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oui, monsieur. Il me semble qu’il est en train de décharger sa soute. Pourquoi ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Une intuition. Vous pouvez me donner son numéro de hangar ? »

 

Skjør a suivit la direction donnée par Oracle, qui a proposé d’appeler des renforts. Mais Skjør s’est dit qu’il n’avait pas le temps d’attendre. Lorsqu’il est arrivé au hangar, il y avait bien un Type-9 en train de décharger une cargaison. La première chose qu’il a trouvé étrange, c’était la valeur indiquée sur le peson. La masse des caissons indiquait qu’ils étaient quasiment vides. Puis il a reconnu une personne au loin, qui était de dos, en train de quitter le hangar. Le personnage s’est arrêté, et s’est retourné pour regarder le vaisseau, comme si c’était la dernière fois. Là, Skjør a vu son visage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Oracle, dites immédiatement à l’équipe au sol de ce hangar de stopper le déchargement. Maintenant ! »

 

Puis les robots se sont arrêtés et une notification a retenti dans le hangar. Les logisticiens se sont arrêtés et ont commencé à se poser des questions. Soudain, les conteneurs ont explosés, et une réaction en chaine s’est produite. Ça a atteint la coque du Type-9, qui s’est ensuite mis à exploser de tous côtés. Skjør s’est éloigné le plus possible du hangar en traversant les corridors, jusqu’à l’ascenseur. Le souffle de l’explosion a suivit les couloirs. Le temps que les portes de l’ascenseur se referment, il pouvait voir les flammes se diriger vers lui à grande vitesse.

 

Mais l’ascenseur est parti à temps. Et lorsque la vague de feu a frappé les portes, il a été secoué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Oracle, à la comm : « Commandant ? Commandant ?! Vous êtes toujours avec moi ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « Oui, mon vieux. C’était de justesse. Je l’ai vue, c’était Kristen. Elle à Ochoa Terminal. C’est elle qui a apporté le vaisseau. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Oracle, à la comm : « De là-haut on a vu la plateforme faire un bond ! Comment vous avez réussi à vous en tirer ?! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Skjør, à la comm : « C’était un gros, très gros coup de chance. Prévenez la sécurité que ce n’était pas un accident, mais un acte terroriste. On recherche Kristen, je veux voir son visage affiché sur tous les écrans. »

 

Skjør est arrivé dans la salle de contrôle où se trouvait Oracle. Janet et Andra étaient présentes également. Elles se sont précipitées vers lui lorsqu’elles l’ont vu arriver.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Andra : « Commandant ! Vous n’avez rien ? » demanda-t-elle en l’examinant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je vais bien. Disons que j’ai eu chaud aux fesses. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « J’ai eu très peur ! J’ai demandé à ce que le secteur soit entièrement verrouillé. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Si j’ai réussi à en réchapper, Kristen doit déjà être loin. Que le Flight Control stoppe le trafic. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est déjà fait, monsieur. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « J’aimerais savoir comment elle est arrivée à se libérer. Et aussi depuis quand elle sait piloter, et comment elle a réussi à venir jusqu’ici, sans qu’Athéna ne la détecte. Je croyais qu’elle était liée en temps réel avec toutes nos installations, et nos balises de navigation. »

 

Soudain Betty et Asbjörn sont arrivés dans la pièce.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Athéna va très bien. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Désolé, commandant. On vous cherchait tous les deux pour vous avertir. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Si Athéna n’a pas détecté la présence de Kristen dans notre espace, c’est tout simplement parce qu’elle n’est pas enregistrée auprès du Cercle des Pilotes. Il n’a aucune identification de commandant. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On a fait nos recherches, comme on ne vous a pas trouvés. Les balises de navigation ont bien détecté un signal indiquant des affrontements. Le T-9 qui vient d’exploser appartenait à Aset StakeHolders. Il a été capturé par des pirates, des nouveaux amis de Kristen en fait. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Vous savez comment ils ont retrouvé la nacelle cryogénique ? Par toutes les enclumes de Thor, même moi je ne connaissais pas son emplacement ! Et les balises de navigation ne pouvaient pas détecter le moindre signal non plus. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je… je… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je ne t’accuse pas Betty, tu sais très bien que j’ai une entière confiance en toi. C’est quand même grâce à toi qu’Elin et moi on se souvient qu’on est des antiquités. Mais ton plan me paraissait sans faille. Alors soit il s’agit d’un pure hasard, soit quelqu’un d’autre qui connaissant ce plan, suivait aussi le traceur. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ce n’était pas planifié. La nacelle a été retrouvée trop longtemps après avoir été laissée dans ce champ d’astéroïdes. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je crois que Samos va me maudire. Il avait raison, on aurait dû l’exécuter cette sorcière. On en a fait un nouvel ennemi dangereux. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Arrêtes. Son comportement n’est pas de notre fait. Son cerveau a grillé depuis le temps où sa chaire appartenait aux impériaux. Nous avons voulu l’aider, mais cette pauvre fille a connu trop d’horreurs pour redevenir totalement normale. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bon, maintenant pourquoi elle a visé ce hangar en particulier ? Ce n’était pas logique de faire sauter un Type-9 pour tuer quelques agents de logistiques. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Si ce n’était pas une zone stratégique, cette explosion devait sûrement avoir pour objectif d’attirer l’attention. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Contactez le chef de la division 9. Je veux qu’on me débloque Sarah et le commando… Je voulais attendre le bon moment, pour attaquer Davis, mais il va falloir libérer le Helheim. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « L’espace est très bien surveillé. Nous saurons éviter le regard et les oreilles de la Fédération. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Vu ce qu’il vient de se passer avec les pirates, je ne pense pas que l’on contrôle si bien notre espace, Asbjörn. »

 

Le Haut Commandeur et le Porte Parole de l’Union se sont rendus à la caserne, où se trouvait le commando. Ils ont rencontré le chef de guerre à qui ils ont confié leurs hommes. Puis la troupe est arrivée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Sarah : « Asbjörn, Skjør ! Ça fait plaisir de vous revoir. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ça fait un bail. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bonjour la meute. Vous vous êtes bien amusés ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Grant : « Affirmatif, commandant. Des vrais gamins dans une cour de récré. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Shape : « Un total de 28 missions, terminées avec succès et sans la moindre casse. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Comme c’est surprenant. » dit-il sur un ton ironique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « L’heure est arrivée plus vite que prévue, les amis. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On a été alertés, et je crois que tout le spatioport a ressenti la secousse. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tout sera très vite réparé et nettoyé. Mais des vies ont été perdues, ça c’est irréparable. Allez tous récupérer vos affaires, Asbjörn et moi allons inspecter le Helheim. Tout l’équipage sera à bord dans 2 heures. Mais avant, j’ai besoin de vous pour retrouver la coupable. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est trop tard, commandant. » dit-il en lui coupant la parole. « Je suis en relation avec le QG, Betty et Athéna ont surveillé les caméras de surveillance du spatioport. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Toutes les deux ? Gérer des dizaines de milliers de caméras ?? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ce sont des robots, elles font ce qu’elles veulent. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bon, d’accord. Comment a-t-elle encore réussi à s’échapper ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Juste avant que le trafique soit bloqué, elle est montée à bord d’un Cobra, qui avait apponté juste avant son T-9. Elle n’était pas seule dans le coup. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Dites à Oracle de lever l’alerte, et qu’il fasse rassembler tout le monde au Helheim. Si nos IAs ont vu ce vaisseau, alors on doit pouvoir le retrouver. Commando, soyez installés et prêts à bord du Helheim. »

 

Tout le monde s’est dispersé. Asbjörn et Skjør sont allés au hangar pour retrouver leur vaisseau… Home Sweet Home.

 

 

Derek était sur la plateforme, en train d’inspecter le train d’atterrissage avant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Hey le chevelu, où ça en est ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Derek : « Aha.. aha… Très amusant. Ça en est là où les formidables mécanos de l’Union l’ont laissé. Il est parfait. Après, il faut toujours remercier Falcon Delacy pour avoir lancé le système modulaire qu’on retrouve sur tous les vaisseaux. Mais je crois que la bête attend depuis trop longtemps de déchaîner sa colère sur les méchants. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Et cette livrée ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ah oui, ils voulaient qu’il reste toujours dans le même esprit, mais avec une petite touche pour dire qu’il s’agit du vaisseau phare de la flotte. Tu peux la changer si tu préfère, ça prend 10 secondes. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « J’ai une petite idée qui fera plaisir à Janet. Quelque chose de plus glacé, représentant bien le royaume d’Helheim et de Jotunheim. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je vois exactement de quoi tu veux parler ! Je m’occupe de tout ça dès qu’il n’y a plus d’activité sur la plateforme, un petit dépoussiérage, et on lui met une nouvelle peau. L’équipage est presque au complet. Les portes de votre demeure vous sont ouvertes, mes seigneurs. » dit-il en s’inclinant.

 

Ils ont vu un Scarab se placer sous le vaisseau, alors ils sont allés voir. Fritz était aux commandes.

 

 

Lorsqu’il les a vus approcher, il a ouvert le cockpit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Fritz : « Bonjour messieurs, je nous livre le second VRS. Attention à la manœuvre ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est un plaisir de te revoir, Fritz. Julieta est arrivée ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « La donzelle est déjà à bord, c’est elle qui réceptionne ce que je fais passer par l’écoutille. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Il va falloir faire rassembler tout le monde sur la plateforme après, j’ai quelque chose à dire. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Oh ne t’embête pas avec ça, commandant ! Tout le monde sait ce que tu vas dire. » dit-il en souriant. « En fait, on est tous pressés de passer à l’action… J’ai entendu dire qu’on laissait Davis de côté pour le moment, et qu’on traquait Kristen. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Malheureusement, oui. On doit découvrir comment elle a réussi à sortir de sa nacelle cryogénique, et qui sont ses sauveteurs. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Je suis désolé, mais maintenant je rejoins la position de Samos. Cette fois il va falloir employer une méthode létale. »

 

Les commandants sont montés à bord du Helheim, et chacun a rejoint ses quartiers. Tout était en place, proprement et comme avant de livrer le vaisseau au chantier de réparation. Puis Skjør a rejoint la salle de commandement du vaisseau, et il y a trouvé Sarah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Bienvenue chez vous, commandant. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est tellement bon de le revoir en parfait état. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « On dirait que tu as eu des doutes. Il fallait s’attendre à le revoir comme neuf, non ? Les réparations ont duré une semaine, et les contrôles une semaine de plus. Des modules, c’est facile à réparer ou remplacer de nos jours, on est en 3305. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ce n’est pas parce que j’ai près de 4000 ans que je l’ignore. » dit-il en souriant. « Je m’inquiètes pour mon vaisseau, c’est normal. Comment ça s’est passé pour vous avec les missions au sol ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Très bien. Le commando a fini par m’accepter haut la main. Je vais juste devoir faire une mise au point avec Grant, qui n’arrête pas de m’observer secrètement lorsque je sors de la douche. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Comme je le comprends… tu as… de très beaux tatouages. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Arrêtes. Et Geyser est sorti de sa dépression. Il ne veut toujours pas reprendre sa place, mais je lui ai fait comprendre que pour moi, nous sommes égaux. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « C’est bien, Sarah. Je savais que tu arriverais à ressouder l’escouade. Tu es devenue un membre indispensable de l’équipage, j’ai de la chance de t’avoir… Au fait, j’aime beaucoup ton nouveau look. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Ah ? Merci ! » dit-elle en souriant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- « Tu as fait du chemin depuis que tu t’es libérée des griffes du général Blake. » dit-il avant de lui embrasser la joue.

 

Skjør et Asbjörn se sont ensuite retrouvés sur la passerelle. Ils savouraient le moment, car cinq mois passés sans se retrouver entre ces parois angulaires, cette atmosphère militaire mais confortable, et ces indicateurs d’un rouge infernal, ça leur a semblé être une éternité. Ils se sont installés sur leurs fauteuils respectifs, avec un léger sourire aux lèvres et le cœur battant très fort. Janet les a rejoints un peu plus tard, et leur a annoncé que tout le monde était à bord, et que le Helheim pouvait enfin décoller.

 

Le commandant a écouté ce que son pilote lui a dit, et il n’a pas fait rassembler l’équipage. Mais il s’est adressé à lui à travers l’intercom, pour leur souhaiter un excellent retour à la maison.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts:

ABD - Episode 01

April 28, 2016

RG - Episode 01

April 28, 2016

ODJ - Episode 01

April 28, 2016

1/17
Please reload

Jotunheim Raiders

© 2017 Elite Dangerous - Jotunheim Raiders. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now